Confinement et PME-TPE : le numérique s’impose !

Confinement et PME-TPE : le numérique s’impose !
Crédit photo : pixabay

Les confinements liés à la pandémie du covid19 ont largement assombri l’avenir des commerces de proximité, des PME et des TPME, qui devront désormais se tourner vers le digital pour sauver ce qui peut l’être. Mais également pour être en phase avec les réalités d’une époque complètement engagée dans la réduction des contacts entre commerçants et consommateurs.

On savait que le numérique était un facteur important pour les entreprises désireuses de rester proches de leurs clients notamment à travers les différents canaux qu’offre internet. On savait aussi que le click and collect allait de manière sûre, à des rythmes différents selon les entreprises et leurs secteurs d’activité, se présenter comme une question de survie. En revanche, personne n’avait prédit qu’il s’imposerait aussi rapidement en si peu de temps, surtout parmi les petites entreprises qui ont vu leurs activités baisser.

1/3 des PME françaises n’ont pas de site web

Selon une étude publiée par la société belge Sortlist et réalisée auprès de 500 PME dans cinq pays d’Europe,  (un tiers) 1/3 des PME françaises n’ont pas de site web. Chez celles qui en ont, la priorité reste le mobile et un contenu de qualité, avec pour objectifs de renforcer leur relation de confiance avec les clients et d’augmenter les conversions sur leurs sites web.

Parallèlement, la même étude nous apprend que « 60% des consommateurs ayant un smartphone expliquent qu’ils utilisent Google pour directement contacter les entreprises dont ils envisagent de devenir clients ». Ces chiffrent expliquent en partie la violence des secousses de la pandémie du covid19 chez les petites entreprises. Ce qui était perçu comme une opportunité est désormais une nécessité. Sinon que deviendront les métiers de l’artisanat, les petites entreprises familiales de vente de produits reposant sur le contact humain ? A moyen terme ces formes d’entreprises, si elles ne disparaissent pas totalement, seront-t-elles en mesure de poursuivre leurs activités comme avant ?

Bonne nouvelle pour le secteur du numérique

Au-delà du caractère purement commercial de leurs activités, beaucoup de PME font partie de l’histoire et ont accompagnée plusieurs générations de personnes. Ce constat reste valable dans de nombreux pays, quand bien même nous parlons du cas de la France.

Le ministère français de l’économie a annoncé à la suite du discours du Président Emmanuel Macron qu’il accompagnerait la transformation digitale de ces petites entreprises, avec un budget prévisionnel de 100 millions d’euros. Ce sera dans une bouffée d’oxygène qui vient à point nommé ! En effet, les PME devront rejoindre les places de marché en ligne pour mettre en avant les produits. Ce soutien prévoit également la création de plateformes locales d’e-commerce et tout l’accompagnement nécessaire à la création de site web et de mise en place de l’environnement numérique. Une bonne nouvelle pour le marketing en ligne, le paiement mobile et toute la logistique informatique qui accompagne ces activités.

A terme, il faudra compter avec des PME en mode agile et à l’aise sur le digital, qui viendront renforcer un peu plus la concurrence sur les places de marché. Finalement, la pandémie aura été un élément important de prise de conscience et d’accélération de la transformation digitale.

El-hadji-hady DIEYE

Les étudiants du master CTN 2020-2021

Les étudiants du master CTN 2020-2021

Laisser un commentaire

Fermer le menu