La promotion 2016-2017 – #1 Mathilde Carayon


La promotion 2016-2017 – #1 Mathilde Carayon

Aujourd’hui, nous allons à la rencontre de la pétillante Mathilde qui nous explique son parcours et sa vie d’étudiante au CTN. Benjamine de la promotion 2016-2017, elle est loin d’être une novice en communication et derrière ses grandes lunettes, se cache une communicante hors pair…

RACONTE NOUS TON PARCOURS

Directement après mon bac, j’ai fait une école de communication, l’EFAP, à Bordeaux, ma ville natale. J’y ai appris la communication globale, et c’est pendant cette formation que je me suis intéressée à la communication numérique, secteur de niche qui recrute.

J’ai donc commencé à faire des stages dans le milieu. Après 4 ans et un Master 1 réussi, j’ai passé le concours pour le CTN, et me voilà !

POURQUOI CE MASTER ?

Je cherchais un M2 alliant à la fois communication et numérique. Ce master est le seul dans le secteur public et présente l’avantage d’allier 2 écoles d’excellence (et 2 beaux noms sur le CV), et semblait être le plus légitime. Quant à mes attentes, elles étaient plutôt tournées vers l’acquisition de compétences techniques.

COMMENT S’EST PASSÉ LE CONCOURS ?

C’était horrible ! Je l’ai passé à Nîmes, on était enfermé en amphi avec le sujet de synthèse de documents et une petite dissertation. Le problème du concours selon moi, c’est qu’il est destiné à l’ensemble des masters du CELSA, le sujet à présenter est plutôt global, l’aspect numérique était un peu noyé. J’en suis vraiment sortie avec une énorme incertitude sur ma candidature. En revanche, l’oral, lui, s’est bien passé.

QUELLES COMPÉTENCES AS-TU PU DÉVELOPPER ?

Le babyfoot (rires). Ce qui me plaît, c’est de travailler en groupe, ce qui permet vraiment de mettre en application tout ce qu’on apprend en cours tout en ayant des gestions pratiques de projets.

DES CONSEILS POUR LES FUTURS ÉTUDIANTS ?

Avant le master, profitez bien de vos proches et votre temps libre, car la formation est très prenante. Pendant celui-ci, accrochez-vous aux cours techniques, surtout si vous n’avez pas de connaissances préalables. Ils sont clairs, mais si on se disperse, il est facile de vite être dépassé.

TU TE SENS PRÉPARÉE POUR LE MONDE DU TRAVAIL ?

Oui, justement grâce aux projets qui permettent une approche concrète, et pas uniquement théorique. Je pense donc que oui. Pour mon projet professionnel, j’aimerais intégrer une agence publicitaire sur Paris au poste de Chef de Projet 360. C’est pour ça que j’ai rejoint le Master.

QU’APPRENDS-TU AVEC LE MASTER ?

La méthodologie de travail typique du CELSA (analyses sémiologiques, bien sûr, les Mythologies de Roland Barthes). C’est un aspect que je n’avais pas dans ma formation précédente, qui était très opérationnelle, ici on prend de la hauteur. Les intervenants qui nous apprennent à utiliser des process que nous n’avons pas encore forcément vus dans notre parcours professionnel ou académique sont aussi un vrai atout. Côté technique, on y apprend différents langages de programmation web, à utiliser un WordPress… La base du technique pour pouvoir être capable de gérer des projets.

DANS QUEL DOMAINE AIMERAIS-TU EFFECTUER TON STAGE ?

En agence publicitaire.

QUEL PROJET T’A LE PLUS CHALLENGÉ AU COURS DU MASTER ?

Le projet pédagogique, qui a vraiment permis de faire ce que j’attendais du Master : établir une stratégie de communication pour une entreprise tout en gardant un aspect technique, le cadre étant la création d’un site internet.

DES OBSTACLES ?

Oui, la partie technique, assez compliquée à appréhender. Quand on n’a pas de connaissance à la base ce n’est pas forcément évident de prendre en main rapidement les outils concernés.

LA MASTER EN UN MOT ?

Challenge !

PARLONS UN PEU DU MÉMOIRE…

« La transformation digitale des agences »

Mathilde prend le parti d’axer son mémoire sur le monde professionnel, car elle compte l’utiliser comme outil de démarche auprès des entreprises auxquelles elle souhaite postuler.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *