La télévision et la vidéo à l’heure d’internet : mariages, complémentarité et besoins des utilisateurs


conference-entete

Cet article est un résumé de la conférence « TV & Video forum, can the Internet handle everything? » du Forum DigiWeek tenu le 18/11/2016 à Montpellier

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les consommateurs n’ont jamais autant regardé la télévision dite linéaire. En moyenne, nous passons trois heures par jour devant la télévision. Pour autant, les plus jeunes préfèrent regarder la télévision via Internet. L’innovation tient dans le cord-cutting, ces plate formes qui proposent des contenus audiovisuels en ligne tels que YouTube ou Netflix. La télévision en replay et les contenus web connaissent un succès certain auprès des jeunes.

On pourrait alors s’inquiéter de l’avenir des broadcasters tel que Canal+, proposant des abonnements à des bouquets spécialisés. Si aux Etats-Unis, les broadcasters ne perdent pas d’abonnés, ils n’en gagnent pas de nouveaux. Il y a ainsi une certaine stagnation des abonnements télévisuels, même si 7 % de la population américaine déclarent abandonner leur abonnement télévisuel au profit de contenus de cord-cutting payants.

La question de l’économie du secteur de l’audiovisuel traditionnel pourrait être, à terme, remis en question. Mais si on constate une forte extension d’entreprises produisant et diffusant des contenus web, ainsi qu’une grande popularité de certains Youtubeurs, le chiffre d’affaires de ces entreprises est loin d’égaler celui des broadcasters. Norman, youtuber en pointe en France dispose d’autant d’abonnés à sa chaîne Youtube que Canal+ mais son chiffre d’affaires est loin d’égaler celui de la chaîne. La popularité, particulièrement sur le Web, ne se traduit pas nécessairement par des revenus conséquents. La télévision payante reste quant à elle très rentable.

Le Web et la télévision linéaire peuvent être complémentaires. C’est ainsi que l’on constate l’existence de plateformes permettant un accès à toutes les chaînes, à leurs replay et même à des services de Web-TV telle que Netflix : FreeViewPlay. Les utilisateurs sont de plus en plus demandeurs de ce type de services, mais voudraient garder en même temps leur écran de télévision classique. Il est donc fort probable que l’on assiste dans un avenir proche à une multiplication d’offres techniques permettant de rendre accessible, très facilement, des contenus Internet sur des écrans de télévision classiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *