Flops Vivatech 2019

#vivatech #flop #faussebonneidée #innovation #salon #ctnews
Nous avons passé 2 jours à Viva Technology, un salon consacré à l’innovation et aux nouvelles technologies, se tenant tous les ans à Paris. Stands, conférences, expériences, présentation de start-ups, ce salon permet de se faire une idée sur l’actualité et surtout sur les innovations à venir.
Cette édition a été marquée par quelques tops… mais aussi des flops. En matière d’innovation, il faudrait voir à discerner ce qui relève de l’idée de génie qui n’a jamais été développée, et les idées décevantes qui n’ont jamais été développées pour une très bonne raison…

CinéVR

Un cinéma en réalité virtuelle, vous en rêviez ? Bah… nous non plus.
Pour vous expliquer le concept : il s’agit d’enfiler un casque VR pour se retrouver dans un cinéma. On choisit alors le décor, salle de cinéma classique, voiture pour un visionnage en plein air à l’américaine ou encore île paradisiaque… Dans tous les cas, dans ce décor se situe un écran, qui permet la diffusion d’un film préalablement choisi dans un maigre catalogue. Et bien sûr sans surprise la qualité n’est pas vraiment au rendez-vous, même avec les meilleurs casques VR.
Va-t-on payer pour un dispositif technique onéreux, un abonnement à un catalogue, le tout pour une expérience décevante ? Non. Par contre on va continuer à passer nos soirées sur le compte Netflix que l’on squatte gratuitement, bien installés dans notre canap’, devant notre écran 4K ou Full HD.

XR Immersive by Valéo

Valéo, équipementier automobile français donne dans l’XR (mélange d’AR et de VR). D’un côté nous avons vous, propriétaire d’une voiture équipée de la technologie AR Valéo. De l’autre, nous avons l’un de vos proches, doté d’un équipement VR. Grâce à la technologie VR, votre proche pourra de chez lui avoir l’impression de voyager avec vous, dans votre voiture, simplement en enfilant un casque. De votre côté, vous aurez l’impression que la personne « apparait » dans votre voiture, sous forme d’un avatar, grâce à la réalité augmentée. Vous pourrez également communiquer.
Nous avons juste une question : Pourquoi ? Premièrement, qu’en est-il de la sécurité routière, à l’heure où même téléphoner au volant est interdit ? Ensuite, pourquoi aurait-on envie de voir nos proches spécialement dans notre voiture ? Quel intérêt ? Autant partir en week-end ensemble. Enfin : a-t-on réellement besoin de parler des contraintes techniques et pécuniaires nécessaires à une technologie si superflue ?

Ah oui, on a beaucoup ri en voyant le clip de présentation du projet, avec Mamie Jeanne dans son salon doté d’un casque VR (of course darling), qui l’enfile toute seule, et bien sûr (abracadabra) tout marche tout seul. Mais oui, mais oui.

IA L’Oréal – Limitless Creativity

L’Oréal nous promet une Intelligence Artificielle. Le tout est amené dans une ambiance très crédible, une pièce noire et obscure incurvée, dans laquelle se situe un grand panneau de commande. Le concept ? Récolter des images sur Instagram d’après des mots clés en rapport avec l’univers de L’Oréal : haircut, swatch, lipstick, eyeshadow… L’IA va alors centraliser les images concernées et former un grand nuage d’images, réparti en nébuleuses thématiques. L’outil semble amusant, on peut naviguer dans ce nuage et ainsi afficher par exemple tout autour de soi des images de différents rouge à lèvres, publiées par des marques et des anonymes.
Après réflexion, si l’on fait abstraction de la scénographie impressionnante et du nom pompeux, on se pose la question de l’intérêt réel d’une telle technologie. En effet, regrouper les images par mot-clé, n’est-ce pas la fonction première d’Instagram avec ses hashtags ?

Les flops de Vivatech posent la question du « faire pour faire » : ces projets manquent souvent de vision à long terme ou de questionnement quant à la plus-value, aux objectifs ou encore aux impacts.

Mais cette absence de « vision » s’explique assez simplement : Vivatech sert de vitrine européenne à de nombreuses entreprises et start-up. Pour elles, il s’agit donc d’avoir des projets à présenter à tout prix, quitte à oublier parfois le sens que l’on donne aux choses. Einstein disait « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». A méditer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *