Pollution numérique

#Internet #environnement #laffairedusiecle #allezsignerlapetition #demain #CTNous  

On se sert tous en permanence d’Internet : réseaux sociaux, mails, recherche Google… C’est ancré dans nos habitudes, et cela nous semble tellement simple, tellement banal. Vous êtes-vous déjà questionné sur l’impact réel de ces utilisations ?

Internet, pas si cool ?

Libération a publié récemment un article intitulé : « Les vidéos de chats polluent plus que les avions ». Wow. Nous qui pensions que les responsables de la destruction de notre environnement étaient nos voitures, ou des entreprises comme Total ou Lafarge… Ces mignonnes petites boules de poils seraient le véritable problème ? Avant de vous précipiter à la SPA pour abandonner le vôtre, laissez nous vous expliquer.

Lorsque vous regardez une vidéo sur Internet, cette vidéo est stockée sur le serveur d’un énorme data center, qui nécessite une importante consommation électrique pour son refroidissement, mais également pour effectuer les calculs qui permettront de faire apparaître cette même vidéo sur votre ordinateur.

Quelques chiffres

Google, Facebook, Twitter, Netflix… L’ensemble des services internet serait responsable de 2% des émissions de CO2 dans le monde, affirme un rapport de la Global e-Sustainability Initiative (GeSI). Soit autant que l’ensemble du secteur aérien.

Prenons un exemple concret : 3,3 milliards de recherches sont effectuées chaque jour sur Google, soit 660 tonnes de CO2 émis chaque jour, ou 241.000 tonnes par an, juste pour la recherche. Netflix, est quant à lui encore plus polluant. La plateforme américaine dit générer 0,5g de CO2 pour chaque heure de programme visionnée. Si l’on multiplie ça par la consommation de ses 65 millions d’utilisateurs, qui regardent chaque jour plus de 100 millions d’heures de programmes, cela représente 50 tonnes quotidiennes de CO2. Soit un total cumul annuel de 10.200 tonnes.

Le binge watching nous perdra… Vous ne verrez plus jamais vos soirées plaid et Netflix du même œil (désolé, mais c’est nécessaire !).

Si vous vous demandez d’où viennent ces chiffres, ils sont fournis par Google et Netflix eux-mêmes”. Autant vous dire que l’on est en droit de prendre un peu de recul et de se questionner sur leur exactitude, et parier sur une « légère » sous-estimation.

Sauver notre planète… L’affaire du siècle

Quatre associations (Oxfam, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme et Greenpeace) ont lancé une pétition* pour attaquer l’Etat français en justice et le mettre face à ses responsabilités environnementales, et stopper (ou du moins limiter, ne rêvons pas trop), le dérèglement climatique. C’est l’Affaire du Siècle.

La température de la terre pourrait augmenter de 5°C d’ici à la fin du siècle, ce qui va entraîner l’accélération de la fonte des glaces, la multiplication des catastrophes naturelles, et également nous faire entrer dans la 6ème extinction animalière de masse. Franchement, si vous n’aimez pas les singes, les ours polaire et tutti quanti, dites-vous que ce réchauffement va donner lieu à des étés à près de 45 degrés en France, et franchement la canicule, la transpiration et tout ça… C’est pas cool. Même sur la Côte d’Azur, vous aurez l’impression d’être une chipolata sur un barbeuc’.

L’heure est à la responsabilisation collective, oui, mais pour faire bouger les choses cela passe aujourd’hui par l’individu et ses habitudes de consommation. Surfer sur les réseaux sociaux, regarder des vidéos, tout ceci est ludique et paraît tellement anodin… On espère juste qu’après avoir lu tout ceci, vous ne regarderez plus jamais internet de la même façon.

 

*https://laffairedusiecle.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *